Le cursus

Le master « Espace et Milieux: Territoires écologiques » est un cursus original qui mélange des étudiants de l’Université de Paris venants de la géographie du master 1 GAED (Géographie Aménagement Environnement Développement) et de l’écologie du master 1 Risques Environnement.

Si les étudiants choisissent le master 1 GAED, ils devront choisir le parcours « Espace et Milieux: Territoires Ecologiques ». Ils ont trois options spécifiques fléchées:

  • un stage de terrain qui croise des relevés (botanique, faunistique, son,…) de la cartographie sur des questions de gestions territoriales;
  • un enseignement « Environnement et territoires » qui aborde principalement les enjeux d’écologie politique;
  • un cours « Risques naturels et sociétés ».

Si les étudiants choisissent le master 1 « Risques et Environnement », ils devront suivre le parcours « Ecosystème et biodiversité ». L’approche se fait principalement par la biologie. Les enseignements sont centrés sur l’analyse des enjeux et des risques liés aux problématiques environnementales au sens large (crise de la biodiversité, gestion durable des écosystèmes, changements climatiques, pollutions, risques telluriques).

Les étudiants des deux masters GAED et Ecosystème et Biodiversité se mélangent en master 2 « Espace et Milieux: Territoires Ecologiques », pour effectuer une année a caractère fortement professionnel. Il s’agit, en groupes mélangeants des étudiants des deux masters, de répondre à des commandes institutionnels (Mairie de Paris, PNR, entreprises, chercheurs, associations…). Pour cela une grande partie des enseignements sont effectués par des professionnels qui insistent dans leurs cours sur les enjeux propres à leurs structures et sur les débouchés possibles.

La formation en master 2 est généraliste, elle prend en compte la gestion de l’espace qu’il soit agricole, urbain, périurbain, forestier, sa dimension paysagère, l’utilisation des ressources. Elle étudie les types de contraintes et leurs places dans les politiques d’aménagement pour la meilleure adéquation/adaptation des activités humaines et traite aussi de risque, de leurs coûts, de leur mode de prise en compte pour une prévention et une préservation efficaces. Créée en 1986, la formation a su s’adapter aux évolutions de la société en actualisant régulièrement son programme.

Elle offre aujourd’hui de solide compétence en gestion, en cartographie, en communication, en droit de l’environnement, en écologie du paysage, en techniques de relevé…..

L’originalité de cet enseignement relève d’une approche systémique, à la fois analytique et globale des problèmes posés par l’environnement, depuis l’échelle de la parcelle jusqu’à celle la plus large : l’homme occupe  un espace pour ses activités et utilise des milieux pourvoyeurs des ressources qui lui sont nécessaires ; cet espace et ces milieux, généralement cadre de vie favorable, sont pourtant parfois perçus comme contraignants.

Le master forme des personnels susceptibles d’intervenir où s’expriment un besoin de concepteurs ou de chargés d’études dans le cadre d’études d’impacts sur l’environnement, de plans de gestion écologiques, de travaux de diagnostic ou d’évaluation de performance environnementale, d’aménagements urbains ou périurbains,  de la mise en valeur et la gestion des zones sensibles… en bureau d’études, dans des organismes ou des départements d’entreprises en relation avec la gestion de l’environnement et des territoires. Le master offre aussi des débouchés vers des études doctorales.

Plaquette de la formation

Brochure complète